Walter Vansteenkiste sera bourgmestre intérimaire

Le blocage politique se confirme

Walter Vansteenkiste (Lijst Wemmel) a été désigné hier soir bourgmestre intérimaire de Wemmel. Sur 24 conseillers présents, 12 ont voté en sa faveur, 8 ont donné leur voix au bourgmestre sortant Christian Andries (LB-indépendant), 3 se sont abstenus et un vote a été déclaré nul. La désignation a été chaudement applaudie car si l’entrée en jeu d’un bourgmestre intérimaire vient confirmer le blocage politiqueoù se trouve la commune, elle représente aussi l’espoir d’enfin sortir de l’impasse. M. Vansteenkiste restera en place jusqu’à ce qu’un acte de présentation soit signé par treize élus.

Les 24 conseillers présents – Vincent Jonckheere (LB-indépendant) n’ayant pas montré le bout du nez – ont tous prêté serment. C’est la conseillère Monique Van der Straeten (Lijst Wemmel) qui a ouvert le bal, suivie du bourgmestre sortant Christian Andries. Les 5 échevins, élus directement dans les communes à facilités, ont ensuite prononcé une deuxième fois la formule. Christian Andries, Bernard Carpriau et Christine Lemmens représentent la Liste du Bourgmestre au collège. C’est Walter Vansteenkiste et Marcel Van Langenhove qui sont les deux échevins issus de la Lijst Wemmel. Tant que Walter Vansteenkiste assurera l’intérim, il y aura donc un échevin de moins.

Pour rappel, les négociations en vue de former une majorité et de désigner un nouveau bourgmestre étaient dans l’impasse depuis plusieurs semaines, le blocage s’étant accentué ces derniers jours avec le refus de deux élus indépendants de la Liste du Bourgmestre de soutenir le duo Andries-Carpriau. Leur accord prévoyait que le premier rempile pour deux ans avant de céder l’écharpe au second pour les quatre années suivantes. Au lendemain du 14 octobre, la Liste du Bourgmestre n’enregistrait pas la progression attendue suite à son alliance avec Intérêts Communaux. Elle était, surtout, rattrapée par la liste d’opposition Wemmel, qui recueillait le même nombre de sièges (12), le dernier des 25 sièges allant à l’Union des francophones (FDF) en la personne de Cynthia Kiss, qui se voyait endosser le maillot d’arbitre.

Les négociations vont à présent se poursuivre pour tenter de boucler un acte de présentation valide lors de prochains conseils extraordinaires. La commune connaît entre-temps son premier bourgmestre intérimaire issu de l’opposition.

Le Soir, 3 janvier 2013