Quand les élus se déchirent

Les indépendants de la Liste du Bourgmestre se défendent
On prend les indépendants comme boucs-émissaires. Nous cristallisons certainement les frustrations de certains élus déçus ». Christine Lemmens, l’une des indépendantes de la Liste du Bourgmestre, est remontée. L’échevine n’en peut plus d’entendre qu’elle et son collègue Vincent Jonckheere sont à l’origine du marasme politique dans lequel est empêtrée la commune de Wemmel.

Les élus de la liste du bourgmestre sortant, indépendant lui aussi, se sont montrés incapables de parler d’une seule voix s’agissant de s’accorder sur la présentation d’un futur bourgmestre.

La dernière proposition, à savoir un partage de la législature entre Christian Andries et Bernard Carpriau (MR), n’a pas fait l’unanimité. Christine Lemmens et Vincent Jonckheere ont alors été pointés du doigt comme étant à la source du blocage. Ils n’avaient pas signé l’acte de présentation du tandem Andries-Carpriau. Une accusation qu’ils réfutent aujourd’hui, affirmant que cet acte de présentation ne leur a tout simplement pas été soumis.

Lors du vote ayant désigné l’élu flamand Walter Vansteenkiste (Lijst WEMMEL) au poste de bourgmestre intérimaire, le 2 janvier, l’échec de Christian Andries a très vite été attribué aux mêmes élus indépendants.

« Il faut arrêter ça, lance le conseiller Thierry Mombeek. Pour nous, indépendants, Christian Andries devait redevenir bourgmestre compte tenu de son score en termes de voix de préférence. Après, il y a eu des revendications de mandat partagé de la part de personnes possédant une carte de parti. La dernière proposition (deux ans pour Christian Andries et quatre ans pour Bernard Carpriau, ndlr) était acceptable. Je reste persuadé que les trois personnes de la Liste du Bourgmestre qui n’ont pas voté pour Christian Andries le 2 janvier ne sont pas des indépendants ».

L’ex-échevin CDH visé
Et tous les regards se tournent, entre autres, vers l’ex-échevin CDH Roger Mertens. Qui se défend. Ce dernier a pourtant toutes les raisons d’en vouloir à Christian Andries. Malgré ses 500 voix de préférence, l’élu perd son poste d’échevin au profit de l’indépendante Christine Lemmens qui en obtient 345. « Christian Andries a favorisé les indépendants de la liste, dit-il. Mais après les avoir aidés, se doutait-il qu’il n’allait peut-être plus avoir leur soutien en retour ? J’avais signé pour le tandem Andries-Carpriau et j’ai donc été cohérent avec moi-même le 2 janvier. Les indépendants, eux, ils tournent avec le vent. »

L’unité, au sein de la Liste du Bourgmestre, est décidément un mot rayé du dictionnaire à Wemmel.

LEMPEREUR,JEREMIE
Jeudi 17 janvier 2013, lesoir