19. Maryla Brusselmans

Maryla BrusselmansAvant Wemmel était un village. A présent notre commune est à peu près devenue une petite ville à deux pas de la métropole. Ce serait bien de ramener dans notre commune l’esprit de clocher. Plus l’animosité est grande, plus la méfiance règne: il faut absolument contrer cette évolution. Ne nous éloignons pas l’un de l’autre mais rapprochons-nous. Je voudrais également m’engager à faire de Wemmel une commune plus propre. Mettons le holà aux déversements clandestins. Polluer doit être interdit. Nous vivons dans une belle commune, efforçons-nous de la préserver.

Nederlandstalige versie